Lunettes à trous ou à sténopé

Le phénomène de la projection des images à travers une fente de vision remonte aux Aztèques qui créèrent des lunettes à partir de moules, d’os, de bois ou de cuir afin d’augmenter la netteté de l’image.
Au V ème siècle avant J.-C., le philosophe chinois Mo Tzu observe les rayons solaires se propageant par les petits trous du mur et projetant l’image inversée.
Les réflexions d’Aristote (384-322 av. J-C) sur la chambre noire ont été suivies par un scientifique perse Ibn al-Haytham (965-1039) considéré comme le père de l’optique moderne.
Ensuite, les pensées philosophiques ont été matérialisées dans un « camera obscura » utilisé par des grands maîtres comme Léonard de Vinci (1452-1519) ou Johannes Vermeer (1632-1675) pour mettre en place leurs œuvres.

Que sont les lunettes sténopéiques?

Les lunettes à sténopé, également appelées lunettes sténopéiques, lunettes à trous ou à grille sont des lunettes fabriquées avec une série de perforations de la taille d’une épingle qui remplissent une feuille de plastique opaque à la place de chaque verre. Destinées à être une alternative aux lunettes conventionnelles pour améliorer la vision, elles sont en quelque sorte un phénomène car elles permettent presque instantanément à une personne ayant une vision floue de voir clairement sans utiliser de verres correcteurs.

Pour tester le concept, avec un œil fermé, faites un poing et tenez-le à l’autre œil. Ouvrez un petit peu le poing, juste assez pour faire un très petit trou pour y jeter un œil. Étonnamment, on peut voir plus clairement. Cette même amélioration de la vision se produit lorsque quelqu’un plisse les yeux pour voir plus clairement.

Pour quoi sont-ils utilisés?

La surface de l’œil reçoit la lumière d’un large éventail d’angles et les images peuvent apparaître floues lorsqu’elles traversent la structure de l’œil si le cristallin ou la cornée n’est pas dans une forme parfaite. Une mauvaise courbure de la lumière provoque des erreurs de réfraction telles que la myopie, l’hypermétropie, la presbytie et l’astigmatisme qui sont très visibles. Dans ce cas, la lumière qui entre ne frappe pas le point de vision idéal exact à l’arrière de l’œil que nous appelons la rétine. Lorsque l’utilisateur regarde à travers l’un des nombreux petits trous, les trous d’épingle peuvent avoir la capacité d’apporter une vision plus claire dans toutes ces conditions. Les trous ont pour effet de réduire les angles à partir desquels la lumière est reçue et dirigent les rayons lumineux pour frapper précisément la rétine. L’amélioration de l’acuité visuelle peut être frappante et se manifester par une amélioration de la netteté, du contraste et de la luminosité de l’image.
Cependant, la vision complète est obstruée par la feuille opaque autour des trous d’épingle lorsque l’on utilise des lunettes à sténopé. En effet, il y a un compromis dans la clarté visuelle quant à la quantité de lumière entrant. Encore une fois, ils sont généralement utilisés pendant une courte période de temps et jamais lors d’activités potentiellement dangereuses. Les lunettes sténopéïques sont également utiles pour la fatigue oculaire. Comme ils modifient la focalisation de l’œil et bloquent une partie de l’intensité et de l’éblouissement des sources lumineuses autour, l’œil peut se détendre un peu plus. Cela peut également être très favorable à la réduction de la myopie.

Lunettes à sténopé
Lunettes à sténopé